PAUL ELUARD RENCONTRE FRANTISEK KUPKA « Sans fin donner naissance / A des passions sans corps. »

Leave a comment
Eluard, Kupka, Poésie

kupka

Frantisek Kupka, Printemps cosmique I, 1913-14, huile sur toile, Palais Veletrzni, Prague

Sans fin donner naissance
A des passions sans corps

Paul Eluard, « Fil et aiguille »,  Les mains libres, 1937

Sans fin donner naissance
A des passions sans corps
A des étoiles mortes
Qui endeuillent la vue

Publicités

Laisser un commentaire