All posts filed under: Poésie

EDITH PIAF RENCONTRE ABBAS BAIG « Emporter par la foule qui s’élance / Et qui danse / Une folle farandole » – « Carried with the crowd that pushes ahead / and dances / a mad farandola »

Abbas Baig, Morning Poem, India, 2019, Photographie, collection privée Emporter par la foule qui s’élance Et qui danse Une folle farandole —Carried with the crowd that pushes ahead and dances a mad farandola Edith Piaf, La foule, 1957 Je revois la ville en fête et […]

Leave a comment

SUPERNOVA RENCONTRE HIROSHI SUGIMOTO « Le tonnerre parfois se fatigue de ses colères / Le volcan souvent se lasse de tout son boucan / Mais toujours ne se ravive-t-il-pas terrible ? » – « Thunder sometimes gets tired of its anger / The volcano often gets bored of all its noise / But doesn’t it always wake up terrible? »

Hiroshi Sugimoto, Lightning Fields 168, 2009, photographie, Collection privée Le tonnerre parfois se fatigue de ses colères Le volcan souvent se lasse de tout son boucanMais toujours ne se ravive-t-il-pas terrible ? —- Thunder sometimes gets tired of its anger The volcano often gets bored […]

Leave a comment

RIMBAUD RENCONTRE SERUSIER « Nos grands bois sentiraient la sève / Et le soleil / Sablerait d’or fin leur grand rêve / Vert et vermeil. » – « Our great woods would smell of sap, / And the sunlight / Would dust with fine gold their great / Green and bronze dream.

Paul Sérusier, Le Talisman, L’Aven au Bois d’Amour, octobre 1888, huile sur toile, 27 x 22 cm, Musée d’Orsay, Paris Nos grands bois sentiraient la sève, Et le soleil Sablerait d’or fin leur grand rêve Vert et vermeil —Our great woods would smell of sap, And the sunlight […]

Leave a comment

RONSARD RENCONTRE EKAYYNE « Une distance entre eux se fait, ainsi / Qu’entre deux monts une sente égalée, / Blanche par tout de neige dévalée, / Quand en hiver le vent s’est adouci » / « A space is created between them there, / Like a level pass between two hills / That the snowdrift’s whiteness softly fills, / When the gusts of wind have dropped in winter. »

Ekayyne, Sans nom, Mai 2012, photographie, Instragram,  Une distance entre eux se fait, ainsi Qu’entre deux monts une sente égalée, Blanche par tout de neige dévalée, Quand en hiver le vent s’est adouci. A space is created between them there, Like a level pass between […]

Leave a comment

ARAGON RENCONTRE TOULOUSE LAUTREC « Tout ce qu’il a de temps humain / Nous dormirons ensemble » – « All the human time it has / We will sleep together »

Henri de Toulouse-Lautrec, Le lit, 1892, 54 cm x 70,5 cm, Musée d’Orsay, Paris Tout ce qu’il a de temps humain Nous dormirons ensemble — All the human time it hasWe will sleep together Louis Aragon, « Nous dormirons ensemble », Le Fou d’Elsa, 1963 Que ce […]

1 comment

CAMUS RENCONTRE FLAVIN « L’arc se tord, le bois crie. Au sommet de la plus haute tension va jaillir l’élan d’une droite flèche, du trait le plus dur et le plus libre. » – « The bow twists, the wood screams. At the top of the highest tension will spring the momentum of a straight arrow, from the hardest and freest line. »

Dan Flavin, ‘Monument’ for V. Tatlin, 1971, Fluorescent tubes and metal, 305 x 58 x 8 cm, Tate Modern, Londres L’arc se tord, le bois crie. Au sommet de la plus haute tension va jaillir l’élan d’une droite flèche, du trait le plus dur et […]

Leave a comment

GUSTAVE FLAUBERT RENCONTRE PABLO PICASSO « La race des gladiateurs n’est pas morte, tout artiste en est un. Il amuse le public avec ses agonies » – « The race of gladiators has not died: every artist is one. He amuses the public with his afflictions »

Pablo Picasso, Course de Taureaux, La mort du Torero, 1934, huile sur toile, 97 × 130, Musée Thyssen-Bornemisza, Madrid  La race des gladiateurs n’est pas morte, tout artiste en est un. Il amuse le public avec ses agonies The race of gladiators has not died: every artist is one. […]

Leave a comment

OSIP MANDELSTAM RENCONTRE HELMUT NEWTON « Mon souffle, ma chaleur ont embué Déjà la vitre de l’éternité. Si du dessin s’y incrustent les traits, L’instant d’après nul ne les reconnaît. Que de l’instant s’écoule la buée! La chère esquisse n’en sera brouillée. » – « My breath, my warmth lay already down On the window glass of eternity. The pattern will be imprinted there Unrecognizable from recent times. Let the instant mud be flown away – The cherished pattern will be not erased. »

Helmut Newton, Monica Bellucci, 2000, Photographie, Collection privée Mon souffle, ma chaleur ont embué Déjà la vitre de l’éternité. Si du dessin s’y incrustent les traits, L’instant d’après nul ne les reconnaît. Que de l’instant s’écoule la buée! La chère esquisse n’en sera brouillée. My […]

Leave a comment

FLAUBERT RENCONTRE SAUL LEITER  » — Où monsieur va-t-il ? demanda le cocher. — Où vous voudrez ! dit Léon poussant Emma dans la voiture ; et la lourde machine se mit en route. » – «  » Where to, sir ?  » asked the coachman.  » Where you like, » said Leon, hurrying Emma into the cab. And the lumbering machine set out. »

Saul Leiter, Soames Bantry, Harper’s Bazaar, 1963, Photographie, Collection privée   — Où monsieur va-t-il ? demanda le cocher. — Où vous voudrez ! dit Léon poussant Emma dans la voiture ; et la lourde machine se mit en route.  » Where to, sir ? […]

Leave a comment

DE BANVILLE RENCONTRE DALI « Roi superbe, il plane irrité / Dans des splendeurs d’apothéoses / Sur les horizons grandioses ; Fauve dans la blanche clarté, Il brille, le sauvage Été. » – « Haughty king, it glides full of anger / in the splendor of apotheoses / Over the grand horizons; Fawn in the white light, / It shines, the wild summer. »

Salvador Dali, Rêve causé par le vol d’une abeille autour d’une grenade, une seconde avant l’éveil, 1945, huile sur toile, 51 x 41 cm, Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, Madrid Roi superbe, il plane irritéDans des splendeurs d’apothéosesSur les horizons grandioses ;Fauve dans la blanche clarté,Il brille, […]

Leave a comment