All posts filed under: Poésie

AGNES VARDA RENCONTRE MAGRITTE « Si on ouvrait les gens, on trouverait des paysages. Et moi, si on m’ouvrait, on trouverait des plages. » – « If we opened people up, we’d find landscapes. If we opened me up, we’d find beaches. »

René Magritte, La Victoire, 1939, huile sur toile, 74,5×53,5 cm, Collection particulière. Si on ouvrait les gens, on trouverait des paysages. Et moi, si on m’ouvrait, on trouverait des plages. — If we opened people up, we’d find landscapes. If we opened me up, we’d […]

1 comment

PEPITE RENCONTRE PERUGINO « Qui fixe les règles Des amours éphémères ? Qui tire la flèche Et fait jaillir le sang ? » – « Who sets the rules Of ephemeral loves? Who shoots the arrow And spills the blood? »

Pietro Perugino, San Sebastiano, 1490, huile sur toile, 176 x 115 cm, Musée du Louvre Lens, Lens Qui fixe les règles Des amours éphémères ? Qui tire la flèche Et fait jaillir le sang ? — Who sets the rules Of ephemeral loves? Who shoots […]

Leave a comment

PAUL ELUARD RENCONTRE REN HANG « Un tout petit peu de sommeil / Les rendait au soleil futur / Ils duraient ils savaient que vivre perpétue / Et leurs besoins obscurs engendraient la clarté / Ils n’étaient que quelques-uns / Ils furent foule soudain »

Ren Hang, Untitled, 2016, Photographie, Collection privée à retrouver à l’exposition Ren Hang actuellement à la maison européenne de la photographie   Un tout petit peu de sommeilLes rendait au soleil futurIls duraient ils savaient que vivre perpétue Et leurs besoins obscurs engendraient la clarté […]

1 comment

SIMON & GARFUNKEL RENCONTRE KUPKA « Hello darkness, my old friend, / I’ve come to talk with you again / Because a vision softly creeping, / Left its seeds while I was sleeping / And the vision that was planted in my brain, still remains / Within the sound of silence » – « Bonsoir ténèbres, mon vieil ami, / Je suis venu discuter encore une fois avec toi / Car une vision s’insinuant doucement en moi, / A semé ses graines durant mon sommeil / Et la vision qui fut plantée dans mon cerveau, demeure encore / Dans le son du silence »

Frantisek Kupka, La voie du Silence, 1903, huile et pastel, Galerie nationale d’Art moderne et contemporain de Prague Hello darkness, my old friend,I’ve come to talk with you againBecause a vision softly creeping,Left its seeds while I was sleepingAnd the vision that was planted in […]

Leave a comment

PROUST RENCONTRE BONNARD « La meilleure part de notre mémoire est hors de nous, dans un souffle pluvieux, dans l’odeur de renfermé d’une chambre ou dans l’odeur d’une première flambée. » – « That is why the better part of our memories exist outside us, in a blatter of rain, in the smell of an unaired room or of the first crackling brushwood fire in a cold grate. »

Pierre Bonnard, Nu à contre-jour, 1908, 124.5 cm x 109 cm,  Musées royaux des beaux-arts de Belgique, Bruxelles La meilleure part de notre mémoire est hors de nous, dans un souffle pluvieux, dans l’odeur de renfermé d’une chambre ou dans l’odeur d’une première flambée. — That is why […]

1 comment

NERUDA RENCONTRE CABANEL « Je veux faire avec toi ce que le printemps fait avec les cerisiers. » – « I want to do with you what spring does with the cherry trees »

Alexandre Cabanel, La Naissance de Vénus, 1863, huile sur toile, 130 x 225 cm, musée d’Orsay, Paris Je veux faire avec toi ce que le printemps fait avec les cerisiers. I want to do with you what spring does with the cherry trees. Pablo Neruda, « Ton […]

Leave a comment

ARTHUR RIMBAUD RENCONTRE ROY LICHTENSTEIN « Ô splendeur de la chair ! ô splendeur idéale ! Ô renouveau d’amour, aurore triomphale » – « O splendour of flesh! O ideal splendour! O renewal of love, triumphal dawn »

Roy Lichtenstein, Sunshine, 1965, Sérigraphie, Collection privée Ô splendeur de la chair ! ô splendeur idéale ! Ô renouveau d’amour, aurore triomphale O splendour of flesh! O ideal splendour!O renewal of love, triumphal dawn Arthur Rimbaud, « Soleil et Chair », avril 1870 Le Soleil, le foyer […]

1 comment

ALPHONSE ALLAIS RENCONTRE YANG YONGLIANG « Il faudrait construire les villes à la campagne car l’air y est plus pur ! » / « We should build cities in the countryside because the air is purer there ! »

Yang Yongliang, Viridescence, 2009, Epson Ultragiclee print on Epson fine art paper, 44 x 44 cm, Collection privée Il faudrait construire les villes à la campagne car l’air y est plus pur ! We should build cities in the countryside because the air is purer there ! […]

JACQUES PREVERT RENCONTRE FRANTISEK KUPKA « Ils sont marrants les êtres / Ils tombent ils tombent toujours ils tombent comme la nuit et se lèvent comme le jour. »

Francisek Kupka, Chute, 1910-1913, huile sur toile, 74 x 84 cm, Centre Pompidou, Paris Ils sont marrants les êtres  Ils tombent ils tombent toujours ils tombent comme la nuit et se lèvent comme le jour. Jacques Prévert, « Tant bien que mal », Paroles, 1946 Ils sont marrants […]

Leave a comment

STEPHANE MALLARME RENCONTRE CHU TEH CHUN « Fuir ! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres / D’être parmi l’écume inconnue et les cieux ! / Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux / Ne retiendra ce coeur qui dans la mer se trempe» / « Away to where I hear, in squall and spray, / Weird birds delighting under unknown skies! / No ancient gardens mirrored in my eyes / Can stay my sea-merged heart, nor yet the light »

Chu Teh Chun, Sans titre, 2008, huile sur toile, 195 x 130 cm, Collection privée Fuir ! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres D’être parmi l’écume inconnue et les cieux ! Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux Ne retiendra ce […]

Leave a comment