All posts tagged: Jacques Prévert

JACQUES PREVERT RENCONTRE FRANTISEK KUPKA « Ils sont marrants les êtres / Ils tombent ils tombent toujours ils tombent comme la nuit et se lèvent comme le jour. »

Francisek Kupka, Chute, 1910-1913, huile sur toile, 74 x 84 cm, Centre Pompidou, Paris Ils sont marrants les êtres  Ils tombent ils tombent toujours ils tombent comme la nuit et se lèvent comme le jour. Jacques Prévert, « Tant bien que mal », Paroles, 1946 Ils sont marrants […]

Publicités
Leave a comment

JACQUES PREVERT RENCONTRE JEAN LOUP SIEFF « Il a mis le café / Dans la tasse / Il a mis le lait / Dans la tasse de café / Il a mis le sucre / Dans le café au lait / Avec la petite cuiller / Il a tourné / Il a bu le café au lait / Et il a reposé la tasse / Sans me parler » / « He poured the coffee Into the cup / He put the milk Into the cup of coffee / He put the sugar Into the coffee with milk / With a small spoon / He churned / He drank the coffee / And he put down the cup / Without any word to me »

Jean Loup Sieff, Judy, New York, 1964, photographie, n. c., Collection privée Il a mis le café Dans la tasse Il a mis le lait Dans la tasse de café Il a mis le sucre Dans le café au lait Avec la petite cuiller Il a […]

Leave a comment

PREVERT RENCONTRE DOISNEAU « et malgré les menaces du maître sous les huées des enfants prodiges avec les craies de toutes les couleurs sur le tableau noir du malheur il dessine le visage du bonheur. »

La Rencontre poétique de Thomas Pétoux Robert Doisneau, Ecole rue Buffon, 1956, Photographie noir et blanc, n.c., Collection privée et malgré les menaces du maître sous les huées des enfants prodiges avec les craies de toutes les couleurs sur le tableau noir du malheur il dessine […]

Leave a comment

PREVERT RENCONTRE NEWTON « La pointe de ton sein / A tracé une nouvelle ligne de chance / Dans le creux de ma main »

La Rencontre poétique de Thomas Pétoux Helmut Newton, Jeanne & Serge, 1978, photographie, n.c., Collection privée La pointe de ton sein A tracé une nouvelle ligne de chance Dans le creux de ma main  Jacques Prévert, « Sanguine », 1963 La fermeture éclair a glissé sur tes reins […]

Leave a comment