All posts filed under: Apollinaire

APOLLINAIRE RENCONTRE DEGAS « Les masques sont silencieux / Et la musique est si lointaine / Qu’elle semble venir des cieux / Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine / Et mon mal est délicieux » / « The masks say nothing / And the music is so far away / That she seems to come from the heavens / Yes I want to love you but hardly can / And my grief is sweet »

 La Rencontre poétique de Thomas Pétoux Edgar Degas, Musiciens d’orchestre, 1871, 48 x 69cm, huile sur toile, Stadelschen Kunsstinstitut, Frankfort Les masques sont silencieux Et la musique est si lointaine Qu’elle semble venir des cieux Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine Et […]

Laisser un commentaire

APOLLINAIRE RENCONTRE FRIEDRICH « Certains hommes sont des collines / Qui s’élèvent d’entre les hommes Et voient au loin tout l’avenir / Mieux que s’il était le présent / Plus net que s’il était passé »  

La Rencontre poétique de Jeanne Meslin, à retrouver dans Meslin_ou_l_autre Caspar David Friedrich, Paysage au soleil couchant, 1830, huile sur toile, Collection privée Certains hommes sont des collines Qui s’élèvent d’entre les hommes Et voient au loin tout l’avenir Mieux que s’il était le présent […]

Laisser un commentaire

APOLLINAIRE RENCONTRE FERNAND LEGER « Ô Paris nous voici boissons vivantes / Les viriles cités où dégoisent et chantent / Les métalliques saints de nos saintes usines / Nos cheminées à ciel ouvert engrossent les nuées / Et nos mains innombrables (…) Fabriquent du réel à tant par heure / Nous te donnons tout cela »

  Fernand Léger, Les Constructeurs. 1951, huile sur toile. 160 × 200 cm, Musée Fernand Léger, Biot  Ô Paris nous voici boissons vivantes  Les viriles cités où dégoisent et chantent  Les métalliques saints de nos saintes usines  Nos cheminées à ciel ouvert engrossent les nuées […]

Laisser un commentaire

APOLLINAIRE RENCONTRE ROBERT DELAUNAY « O Paris / Du rouge au vert tout le jaune se meurt / Paris Vancouver Hyères Maintenon New-York et les Antilles / La fenêtre s’ouvre comme une orange / Le beau fruit de la lumière » / « O Paris / From the red to the green all the yellow goes die / Paris vancouver Hyeres Maintenon New-York and the Antilles / The window is getting open like an orange / The beautiful fruit of the light »

« Apollinaire, le regard du poète » à retrouver au Musée de l’Orangerie Robert Delaunay, La fenêtre, 1912, huile sur toile marouflée sur carton, 45,8 x 37,5 cm, Musée de Grenoble, Grenoble O Paris Du rouge au vert tout le jaune se meurt Paris Vancouver Hyères Maintenon New York […]

1 commentaire

APOLLINAIRE RENCONTRE DE STAEL « Sous le pont Mirabeau coule la Seine / Et nos amours / Faut-il qu’il m’en souvienne / La joie venait toujours après la peine » / « Under the Mirabeau Bridge there flows the Seine / Must I recall / Our loves recall how then / After each sorrow joy came back again »

Nicolas De Staël, La Seine à Paris, 1954, huile sur toile, Collection privée Sous le pont Mirabeau coule la Seine             Et nos amours        Faut-il qu’il m’en souvienne La joie venait toujours après la peine Under the Mirabeau Bridge there flows the Seine         […]

Laisser un commentaire