All posts filed under: Non classé

CELINE RENCONTRE DOISNEAU «  C’est la musique à la mécanique qui tombe des chevaux de bois, des automobiles qui n’en sont pas, des montagnes pas russes du tout et du traiteau de lutteur qui n’a pas de biceps et qui ne vient pas de Marseille, de la femme qui n’a pas de barbe, du magicien qui est cocu, de l’orgue qui n’est pas en or, derrière le tir dont les oeufs sont vides. C’est la fête à tromper les gens du bout de la semaine. »

Robert Doisneau, La fête foraine, 1950, photographie, n.c., Collection privée  C’est la musique à la mécanique qui tombe des chevaux de bois, des automobiles qui n’en sont pas, des montagnes pas russes du tout et du traiteau de lutteur qui n’a pas de biceps et […]

Laisser un commentaire

HEGEL RENCONTRE MILLET « Certes, l’homme doit nécessairement se livrer au fini ; mais il existe une nécessité plus haute, qui consiste à pouvoir disposer d’un dimanche de la vie où nous nous élevons au-dessus des travaux de la semaine pour nous consacrer à ce qui est vrai et le porter à la conscience. »

Jean-François Millet, L’Angélus, 1857, huile sur toile, 55,5 × 66 cm, Musée d’Orsay, Paris Certes, l’homme doit nécessairement se livrer au fini ; mais il existe une nécessité plus haute, qui consiste à pouvoir disposer d’un dimanche de la vie où nous nous élevons au-dessus des travaux de la […]

Laisser un commentaire

CHARLES BAUDELAIRE RENCONTRE GERARD FROMANGER « Nous pourrons espérer et crier : En avant ! / De même qu’autrefois nous partions pour la Chine, / Les yeux fixés au large et les cheveux au vent » / « We can hope and cry out: Forward! / Just as in other times we set out for China, / Our eyes fixed on the open sea, hair in the wind, »

Gérard Fromanger, En Chine, à Hu-Xian, 1974, huile sur toile, 200 x 300 cm, Centre Pompidou, Paris Nous pourrons espérer et crier : En avant ! De même qu’autrefois nous partions pour la Chine, Les yeux fixés au large et les cheveux au vent, We can hope […]

Laisser un commentaire

ANTON TCHEKHOV RENCONTRE MAN RAY « Les vagues de la mer se brisent sur le rocher, mais ni les pierres, ni les banquises, ni les monts enneigés n’auraient résisté aux vagues de ses boucles »

  Man Ray, Femme Aux cheveux longs, 1929, photographie, n.c., Collection privée Les vagues de la mer se brisent sur le rocher, mais ni les pierres, ni les banquises, ni les monts enneigés n’auraient résisté aux vagues de ses boucles.  Anton Tchekhov, Le Chant du Cygne, […]

Laisser un commentaire

MARIA RILKE RENCONTRE BRAQUE « Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l’accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses »

Georges Braque, Paysage à l’Estaque, 1906, Musée de l’Annonciade, Saint-Tropez Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l’accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses  If your everyday life seems poor, don’t blame it; blame yourself; admit to yourself […]

Laisser un commentaire

LOUIS ARAGON RENCONTRE GERARD FROMANGER « Rien n’est précaire comme vivre / Rien comme être n’est passager / C’est un peu fondre comme le givre / Et pour le vent être léger / J’arrive où je suis étranger »

Gérard Fromanger, Peinture Monde Carbon Black, 2015, huile sur toile, Centre Pompidou, Paris Rien n’est précaire comme vivre Rien comme être n’est passager C’est un peu fondre comme le givre Et pour le vent être léger J’arrive où je suis étranger Louis Aragon, « J’arrive où […]

Laisser un commentaire

THE BEATLES RENCONTRE MANET « Look at you all / See the love there that’s sleeping / While my guitar gently weeps / I look at the floor / And I see it needs sweeping / Still my guitar gently weeps » / « Je vous regarde tous, et je vois l’amour endormi tandis que ma guitare sanglote / Je regarde le sol je vois qu’il faut passer le balai et ma guitare continue à sangloter doucement » – La Rencontre poétique de Thomas Pétoux

Edouard Manet, Le joueur de guitare, 1860, huile sur toile, 114 x 147, Metropolitan Museum of Art, Manhattan Look at you all See the love there that’s sleeping While my guitar gently weeps I look at the floor And I see it needs sweeping Still my […]

Laisser un commentaire

BAUDELAIRE RENCONTRE BASQUIAT« Un Ange, imprudent voyageur / Qu’a tenté l’amour du difforme, / Au fond d’un cauchemar énorme / Se débattant comme un nageur » / « An Angel, imprudent voyager / Tempted by love of the deformed, / In the depths of a vast nightmare / Flailing his arms like a swimmer »

Jean-Michel Basquiat, Untitled (Fallen Angel), 1981, acrylique et huile en stick sur toile, 167,6 x 198,1 cm, Collection privée Un Ange, imprudent voyageur   Qu’a tenté l’amour du difforme,  Au fond d’un cauchemar énorme  Se débattant comme un nageur An Angel, imprudent voyager Tempted by love of […]

Laisser un commentaire

VICTOR HUGO RENCONTRE EMILE NOLDE « Dix lieues d’eau de savon emplissaient l’horizon. Des portes de feu s’ouvraient et se fermaient. Quelques nuages paraissaient brûlés par les autres, et sur des tas de nuées rouges qui ressemblaient à des braises, ils ressemblaient à des fumées. »

  Emile Nolde, La mer d’automne, 1930, huile sur toile, 56 x 76 cm, Collection privée Dix lieues d’eau de savon emplissaient l’horizon. Des portes de feu s’ouvraient et se fermaient. Quelques nuages paraissaient brûlés par les autres, et sur des tas de nuées rouges qui […]

Laisser un commentaire

TCHEKOV RENCONTRE MALYAVIN « Il ne faut pas peindre la vie telle qu’elle est, ou telle qu’elle devrait être, mais telle qu’elle nous apparaît dans nos rêves. » / «  We should show life neither as it is, nor as it should be, but as we see it in our dreams. »

Filipp Malyavin, Tourbillon, 1906, huile sur toile, 210×125 cm, Tretyakov Gallery, Moscow Il ne faut pas peindre la vie telle qu’elle est, ou telle qu’elle devrait être, mais telle qu’elle nous apparaît dans nos rêves. We should show life neither as it is, nor as it should be, but as […]

Laisser un commentaire