ANTON TCHEKHOV RENCONTRE MAN RAY « Les vagues de la mer se brisent sur le rocher, mais ni les pierres, ni les banquises, ni les monts enneigés n’auraient résisté aux vagues de ses boucles »

Laisser un commentaire
Man Ray, Non classé, Tchekov

 

man-ray-femme-aux-longs-cheveux

Man Ray, Femme Aux cheveux longs, 1929, photographie, n.c., Collection privée

Les vagues de la mer se brisent sur le rocher, mais ni les pierres, ni les banquises, ni les monts enneigés n’auraient résisté aux vagues de ses boucles. 

Anton Tchekhov, Le Chant du Cygne, 1886

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s