VICTOR HUGO RENCONTRE ARMANDO MORALES « Viens, j’ai des fruits d’or, j’ai des roses, / J’en remplirai tes petits bras ; / Je te dirai de douces choses, / Et peut-être tu souriras ! »

Armando Morales (Nicaraguan, Neofiguration, 1927–2011)- Woman Sitting next to the Fruit, 2001. Oil and beeswax on canvas, 60 x 73 cm. Private Collection.jpg

Armando MoralesWoman Sitting next to the Fruit, 2001, huile sur toile, 60 x 73 cm. Private Collection

Viens, j’ai des fruits d’or, j’ai des roses,
J’en remplirai tes petits bras ;
Je te dirai de douces choses,
Et peut-être tu souriras !

Victor Hugo, « L’été aux champs », Les Voix intérieures, 1837

Viens, j’ai des fruits d’or, j’ai des roses,
J’en remplirai tes petits bras;
Je te dirai de douces choses,
Et peut-être tu souriras !

Et l’enfant, à cette voix tendre
De la vie oubliant le poids,
Rêve et se hâte de descendre
Le long des coteaux, dans les bois.

Là, du plaisir tout a la forme:
L’arbre a ses fruits, l’herbe a des fleurs;
Il entend, dans le chêne énorme,
Rire les oiseaux querelleurs.

Laisser un commentaire