SIMON & GARFUNKEL RENCONTRE KUPKA « Hello darkness, my old friend, / I’ve come to talk with you again / Because a vision softly creeping, / Left its seeds while I was sleeping / And the vision that was planted in my brain, still remains / Within the sound of silence » – « Bonsoir ténèbres, mon vieil ami, / Je suis venu discuter encore une fois avec toi / Car une vision s’insinuant doucement en moi, / A semé ses graines durant mon sommeil / Et la vision qui fut plantée dans mon cerveau, demeure encore / Dans le son du silence »

LEONARD COHEN RENCONTRE MARC CHAGALL « Dance me to your beauty with a burning violin / Dance me through the panic ’til I’m gathered safely in / Lift me like an olive branch and be my homeward dove / Dance me to the end of love » / « Fais moi danser jusqu’à voir ta beauté sur un air de violon se consumant / Fais moi danser malgré la panique jusqu’à ce que je sois en paix / Soulève-moi comme un rameau d’olivier et soit la colombe me montrant le chemin / Fais moi danser jusqu’à la fin de l’amour »

THE DOORS RENCONTRE BOTTICELLI « Hello, I love you, won’t you tell me your name ? Hello, I love you, let me jump in your game. She’s walkin’ down the streets, Blind to every eye she meets. Do you think you’ll be the guy To make the queen of the angels sigh ? » /« Bonjour, je t’aime, ne me diras-tu pas ton nom ? Bonjour, je t’aime, laisse-moi me joindre a ton jeu. Elle descend la rue, Aveugle à tous les regards qu’elle croise. Crois-tu être le type Qui feras soupirer la reine des anges ? »