THE DOORS RENCONTRE BOTTICELLI « Hello, I love you, won’t you tell me your name ? Hello, I love you, let me jump in your game. She’s walkin’ down the streets, Blind to every eye she meets. Do you think you’ll be the guy To make the queen of the angels sigh ? » /« Bonjour, je t’aime, ne me diras-tu pas ton nom ? Bonjour, je t’aime, laisse-moi me joindre a ton jeu. Elle descend la rue, Aveugle à tous les regards qu’elle croise. Crois-tu être le type Qui feras soupirer la reine des anges ? »

Laisser un commentaire
Botticelli, Rock, The Doors, The Poetic Match

bot_ticelli

Sandro BotticelliL’Annonciation, 1489-90, détrempe sur bois, 150 x 156 cm, Musée des Offices, Florence

Hello, I love you, won’t you tell me your name ?
Hello, I love you, let me jump in your game. 
She’s walkin’ down the streets,
Blind to every eye she meets.
Do you think you’ll be the guy
To make the queen of the angels sigh ?


Bonjour, je t’aime, ne me dirais-tu pas ton nom ?
Bonjour, je t’aime, laisse-moi me joindre a ton jeu.
Elle descend la rue,
Aveugle à tous les regards qu’elle croise.
Crois-tu être le type
Qui feras soupirer la reine des anges ?

The Doors, « Hello I love you », Waiting For The Sun, 1968

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s