All posts filed under: Philosophie

HENRI BERGSON RENCONTRE MAX ERNST « Car si notre corps est la matière à laquelle notre conscience s’applique, il est coextensif à notre conscience, il comprend tout ce que nous percevons, il va jusqu’aux étoiles (…) nous sommes réellement dans tout ce que nous percevons. »

Max Ernst, Gala Eluard, 1924, huile sur toile, 81.3 x 65.4 cm, MET, New York (en savoir plus) Car si notre corps est la matière à laquelle notre conscience s’applique, il est coextensif à notre conscience, il comprend tout ce que nous percevons, il va jusqu’aux […]

Laisser un commentaire

OSCAR WILDE RENCONTRE RENE MAGRITTE « Les choses sont parce que nous les voyons, et ce que nous voyons, et comment nous le voyons, dépend des arts qui nous ont influencés. Regarder une chose et la voir sont deux actes très différents »

René Magritte, La Condition humaine, 1933, huile sur toile, 54 x 73 cm, The National Gallery of Art, Washington, DC, USA Les choses sont parce que nous les voyons, et ce que nous voyons, et comment nous le voyons, dépend des arts qui nous ont influencés. […]

Laisser un commentaire

PAUL VALERY RENCONTRE PIERRE SOULAGES « J’en suis venu, hélas, à considérer ces paroles par lesquelles on franchit si lestement l’espace d’une pensée, à des planches légères jetées sur l’abîme, qui souffrent le passage mais point la station. L’homme en vif mouvement les emprunte et se sauve mais qu’il insiste le moins du monde, ce peu de temps les rompt et tout s’en va dans les profondeurs ; qui se hâte à compris ; il ne faut point s’appesantir : on trouverait bientôt que les plus clairs discours sont tissus de termes obscurs. »

  René Margritte, L’Apparition, 1928, huile sur toile, 60 x 120 cm., Staatsgalerie Stuttgart, Stuttgart J’en suis venu, hélas, à considérer ces paroles par lesquelles on franchit si lestement l’espace d’une pensée, à des planches légères jetées sur l’abîme, qui souffrent le passage mais point la station.  […]

Laisser un commentaire

OSCAR WILDE RENCONTRE SANDRO BOTTICELLI « Seule la beauté est à l’abri des outrages du temps. Les philosophies s’effritent comme du sable, les croyances se succèdent les unes les autres, mais ce qui est beau est une joie en toutes saisons, une jouissance éternelle. » / « Beauty is the only thing that time cannot harm. Philosophies fall away like sand, creeds follow one another, but what is beautiful is a joy for all seasons, a possession for all eternity. »

  Sandro Botticelli, La naissance de Vénus, 1484–1486, tempera maigre, 1,72 m x 2,78 m, Galerie des Offices, Florence Seule la beauté est à l’abri des outrages du temps. Les philosophies s’effritent comme du sable, les croyances se succèdent les unes les autres, mais ce qui est beau est […]

Laisser un commentaire

MONTAIGNE RENCONTRE DELAUNAY « Paris a mon coeur dès mon enfance. Je ne suis français que par cette grande cité. Grande surtout et incomparable en variété. La gloire de la France et l’un des plus nobles ornements du monde » / « Paris has my heart since childhood. I am French only by this great city. Especially great and incomparable in variety. The glory of France and one of the noblest ornaments of the world »

Robert Delaunay, Tour Eiffel, , 1926, huile sur toile, 169 × 86 cm, Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, Paris Paris a mon coeur dès mon enfance. Je ne suis français que par cette grande cité. Grande surtout et incomparable en variété. La gloire […]

Laisser un commentaire

RAOUL VANEIGEM RENCONTRE KAZUO SHIRAGA « Rien n’est plus passionnant, plus redoutable que le dialogue avec soi-même. On y est aux prises avec une foule que nulle harangue n’arrive à apaiser, une multitude où chacun vocifère ou, pire, se tait. C’est une solitude harassante. Plénitude et vacuité s’y conjuguent dans le magma froid et ardent où la conscience fraie son chemin entre peines et plaisirs. »  

La Rencontre poétique de Laura Luppi Chen, alias Arty Luppi Kazuo Shiraga, La danse du dragon à 2 têtes, 1984, huile sur toile, 181 x 273 cm, Collection privée Rien n’est plus passionnant, plus redoutable que le dialogue avec soi-même. On y est aux prises avec […]

1 commentaire

NIETZSCHE RENCONTRE BOTTICELLI « Et ceux qui dansaient furent considérés comme fous par ceux qui ne pouvaient entendre la musique. » / « And those who were seen dancing were thought to be insane by those who could not hear the music »

Sandro Botticelli, La Primevera, 1477-1482, peinture sur panneau de bois, 2,03 m x 3,14 m, Galerie des Offices, Florence Et ceux qui dansaient furent considérés comme fous par ceux qui ne pouvaient entendre la musique. And those who were seen dancing were thought to be insane by those who […]

1 commentaire

NIETZSCHE RENCONTRE SHIRAGA « Je vous le dis, il faut avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile dansante. Je vous le dis, vous avez encore du chaos en vous. » / « I tell you: one must still have chaos in oneself, to give birth to a dancing star. I tell you: you have still chaos in yourselves. »

Kazuo Shiraga, Kanesada, 1965, huile sur toile, 116.7 x 90.9 cm, Collection privée Je vous le dis, il faut avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile dansante. Je vous le dis, vous avez encore du chaos en vous. I tell you: one must still […]

Laisser un commentaire