JACQUES BREL RENCONTRE ZAO WOU KI « On a vu souvent / Rejaillir le feu / D’un ancien volcan / Qu’on croyait trop vieux / Il est, paraît-il / Des terres brûlées Donnant plus de blé / Qu’un meilleur avril / Et quand vient le soir / Pour qu’un ciel flamboie / Le rouge et le noir ne s’épousent-ils pas? »

Laisser un commentaire
Brel, Chanson française, Zao Wou Ki

Zao Wou Ki - .jpg

Zao Wou Ki, Sans titre, 1998, huile sur toile, 130×195 cm, Collection privée

On a vu souvent 
Rejaillir le feu 
D’un ancien volcan 
Qu’on croyait trop vieux 
Il est, paraît-il 
Des terres brûlées 
Donnant plus de blé 
Qu’un meilleur avril 
Et quand vient le soir 
Pour qu’un ciel flamboie 
Le rouge et le noir ne s’épousent-ils pas? 

Jacques Brel, « Ne me quitte pas », 1959

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s