TRENET RENCONTRE TURNER « La mer qu’on voit danser, le long des golfes clairs, a des reflets d’argent. La mer, des reflets changeants, sous la pluie »

1 commentaire
Chanson française, Trenet, Turner

11537599_1445543745767092_1619267955431239029_oJoseph Mallord William Turner, Tempête en mer, 1842, huile sur toile, 91 x 121 cm, Tate Britain, Londres

La mer qu’on voit danser, le long des golfes clairs, a des reflets d’argent.
La mer, des reflets changeants, sous la pluie.

Charles Trenet, « La Mer », 1946

One thought on “TRENET RENCONTRE TURNER « La mer qu’on voit danser, le long des golfes clairs, a des reflets d’argent. La mer, des reflets changeants, sous la pluie »”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s