PREVERT RENCONTRE GEROME « Des milliers et des milliers d’années / Ne sauraient suffire / Pour dire / La petite seconde d’éternité / Où tu m’as embrassé / Où je t’ai embrassée »

1 comment
Gérôme, Poésie, Prévert

11010532_1449017608753039_7722263873347107518_nJean-Léon Gérôme, Pygmalion et Galatée, 1890, huile sur toile, 88.9 x 68.6 cm, MET, New York

Des milliers et des milliers d’années
Ne sauraient suffire
Pour dire
La petite seconde d’éternité
Où tu m’as embrassé
Où je t’ai embrassée

Jacques Prévert« Le jardin » dans Paroles, 1946

Des milliers et des milliers d’années
Ne sauraient suffire
Pour dire
La petite seconde d’éternité
Où tu m’as embrassé
Où je t’ai embrassée
Un matin dans la lumière de l’hiver
Au parc Montsouris à Paris
À Paris
Sur la terre
La terre qui est un astre.

One thought on “PREVERT RENCONTRE GEROME « Des milliers et des milliers d’années / Ne sauraient suffire / Pour dire / La petite seconde d’éternité / Où tu m’as embrassé / Où je t’ai embrassée »”

Laisser un commentaire