RONSARD RENCONTRE PAL FRIED « Mignonne, allons voir si la rose / Qui ce matin avait éclose / Sa robe de pourpre au soleil, / A point perdu cette vesprée / Les plis de sa robe pourprée, / Et son teint au votre pareil. » / «  Sweetheart, come let us see if the rose / Which this morning unfolded / Its crimson dress to the sun / Has lost, at evening, / The folds of its crimson dress / And its colour, so like your own. »

Laisser un commentaire
Jeremy Gdalia, Les Invités, Pal Fried, Poésie, Ronsard

La Rencontre poétique de Jeremy Gdalia, à retrouver dans le groupe EDM

13128743_10153734297321633_1831705885_o.png

Pal Fried, Portrait d’une femme, , 1923, huile sur toile, 79 x 94 cm, Collection privée

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait éclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au votre pareil.


Sweetheart, come let us see if the rose
Which this morning unfolded
Its crimson dress to the sun
Has lost, at evening,
The folds of its crimson dress
And its colour, so like your own.

Pierre de Ronsard, « Mignonne, allons voir si la rose » dans Les Odes, 1545

A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait éclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au votre pareil.

Las ! voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a dessus la place,
Las, las ses beautés laissé choir !
O vraiment marâtre Nature,
Puisqu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vôtre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté.


Sweetheart, come let us see if the rose
Which this morning unfolded
Its crimson dress to the sun
Has lost, at evening,
The folds of its crimson dress
And its colour, so like your own.
 
Alas! See how in such a short a time,
Sweetheart, she has let her beauty fall from above!
Nature is truly cruel
When such a flower only lasts
From dawn to dusk!

So if you would believe me, Sweetheart,
While your young age is in flower
In its greenest freshness,
Gather, gather your youth.
Since age will tarnish your beauty
As it has faded this flower.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s