BAUDELAIRE RENCONTRE RODIN « J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans. / Un gros meuble à tiroirs encombré de bilans, / De vers, de billets doux, de procès, de romances, / Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances, / Cache moins de secrets que mon triste cerveau. » / « I have more memories than if I’d lived a thousand years. / A heavy chest of drawers cluttered with balance-sheets, / Processes, love-letters, verses, ballads, / And heavy locks of hair enveloped in receipts, / Hides fewer secrets than my gloomy brain. »

1 commentaire
Baudelaire, Poésie, Rodin, The Poetic Match

Le_Penseur_in_the_Jardin_du_Musée_Rodin,_Paris_March_2014

Auguste Rodin, Le Penseur, 1881-1882, bronze, Musée Rodin, Paris

J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans.

Un gros meuble à tiroirs encombré de bilans,
De vers, de billets doux, de procès, de romances,
Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances,
Cache moins de secrets que mon triste cerveau.


I have more memories than if I’d lived a thousand years.

A heavy chest of drawers cluttered with balance-sheets, 
Processes, love-letters, verses, ballads, 
And heavy locks of hair enveloped in receipts, 
Hides fewer secrets than my gloomy brain. 

Charles Baudelaire, «  Spleen : J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans. », 1857

J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans.

Un gros meuble à tiroirs encombré de bilans,
De vers, de billets doux, de procès, de romances,
Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances,
Cache moins de secrets que mon triste cerveau.
C’est une pyramide, un immense caveau,
Qui contient plus de morts que la fosse commune.
– Je suis un cimetière abhorré de la lune,
Où comme des remords se traînent de longs vers
Qui s’acharnent toujours sur mes morts les plus chers.
Je suis un vieux boudoir plein de roses fanées,
Où gît tout un fouillis de modes surannées,
Où les pastels plaintifs et les pâles Boucher,
Seuls, respirent l’odeur d’un flacon débouché.

Rien n’égale en longueur les boiteuses journées,
Quand sous les lourds flocons des neigeuses années
L’ennui, fruit de la morne incuriosité,
Prend les proportions de l’immortalité.
– Désormais tu n’es plus, ô matière vivante !
Qu’un granit entouré d’une vague épouvante,
Assoupi dans le fond d’un Saharah brumeux ;
Un vieux sphinx ignoré du monde insoucieux,
Oublié sur la carte, et dont l’humeur farouche
Ne chante qu’aux rayons du soleil qui se couche.


I have more memories than if I’d lived a thousand years.

A heavy chest of drawers cluttered with balance-sheets, 
Processes, love-letters, verses, ballads, 
And heavy locks of hair enveloped in receipts, 
Hides fewer secrets than my gloomy brain. 
It is a pyramid, a vast burial vault
Which contains more corpses than potter’s field.
— I am a cemetery abhorred by the moon,
In which long worms crawl like remorse
And constantly harass my dearest dead.
I am an old boudoir full of withered roses,
Where lies a whole litter of old-fashioned dresses,
Where the plaintive pastels and the pale Bouchers,
Alone, breathe in the fragrance from an opened phial.

Nothing is so long as those limping days,
When under the heavy flakes of snowy years
Ennui, the fruit of dismal apathy,
Becomes as large as immortality.
— Henceforth you are no more, O living matter!
Than a block of granite surrounded by vague terrors,
Dozing in the depths of a hazy Sahara
An old sphinx ignored by a heedless world,
Omitted from the map, whose savage nature
Sings only in the rays of a setting sun.

One thought on “BAUDELAIRE RENCONTRE RODIN « J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans. / Un gros meuble à tiroirs encombré de bilans, / De vers, de billets doux, de procès, de romances, / Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances, / Cache moins de secrets que mon triste cerveau. » / « I have more memories than if I’d lived a thousand years. / A heavy chest of drawers cluttered with balance-sheets, / Processes, love-letters, verses, ballads, / And heavy locks of hair enveloped in receipts, / Hides fewer secrets than my gloomy brain. »”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s