VERHAEREN RENCONTRE PICASSO « Il est ainsi de pauvres gens, / Aux gestes las et indulgents, / Sur qui s’acharne la misère, / Au long des plaines de la terre. »

Laisser un commentaire
Picasso, Poésie, Verhaeren

 

arton624

Pablo Picasso, Les pauvres au bord de la mer, 1903, huile sur le panneau du bois, 105 x 69 cm, National Gallery of Art, Washington

Il est ainsi de pauvres gens, 
Aux gestes las et indulgents, 
Sur qui s’acharne la misère, 
Au long des plaines de la terre.

Émile Verhaeren, « Les pauvres », 1916

Il est ainsi de pauvres coeurs
Avec, en eux, des lacs de pleurs,
Qui sont pâles, comme les pierres
D’un cimetière.

Il est ainsi de pauvres dos
Plus lourds de peine et de fardeaux
Que les toits des cassines brunes,
Parmi les dunes.

Il est ainsi de pauvres mains,
Comme feuilles sur les chemins,
Comme feuilles jaunes et mortes,
Devant la porte.

Il est ainsi de pauvres yeux
Humbles et bons et soucieux
Et plus tristes que ceux des bêtes
Sous la tempête.

Il est ainsi de pauvres gens, 
Aux gestes las et indulgents, 
Sur qui s’acharne la misère, 
Au long des plaines de la terre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s