LOUIS ARAGON RENCONTRE SHOJI UEDA « L’azur et ses voiles / Les bras de santé / Crèmes estivales / Sa grande beauté / Mais qu’elle en impose / À qui veut l’aimer / (Parler de la mer. / Autrement qu’en prose) »

Laisser un commentaire
Aragon, Poésie, Shoji Ueda

 

shoji-ueda-nude-in-the-dunes-ca-1950

Shoji Ueda, Nude in the Dune, 1950, 23,5 x 21,5 cm, Museo Centro Nationale de Arte Reina Sofia, Madrid

L’azur et ses voiles
Les bras de santé
Crèmes estivales
Sa grande beauté

Mais qu’elle en impose
À qui veut l’aimer
(Parler de la mer.
Autrement qu’en prose)

Louis Aragon, «  La belle italienne », Feu de Joie, 1920

À Pablo Picasso

L’azur et ses voiles
Les bras de santé
Crèmes estivales
Sa grande beauté

Mais qu’elle en impose
À qui veut l’aimer
(Parler de la mer.
Autrement qu’en prose)

La plus idiote
Avec son œil rond
Luit intelligente
Auprès de ce front

Ô chère adorée
Au soleil de plomb
Ton regard d’aplomb
Et ta chair dorée

Quand on te décrit
Toutes les chevilles
Comme des salives
Montent à l’esprit

Dans ta chevelure
Reflet du passé
Tu gardes l’allure
Du papier glacé

Qu’amènent tes lèvres
Les mots maux et fièvres
Mais la voix dit Non
Sur un ton de lave

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s