ELUARD RENCONTRE VERMEER « Et quand tu n’es pas là. Je rêve que je dors je rêve que je rêve »

1 commentaire
Eluard, Poésie, Vermeer

A Maid Asleep *oil on canvas *87.6 x 76.5 cm *signed c.l.: I·VMeer·Johannes Vermeer, Une Jeune fille assoupie, 1657, huile sur toile, 87.6 x 76.5 cm, MET, New York

Et quand tu n’es pas là
Je rêve que je dors je rêve que je rêve.

Paul Eluard, « Mon amour pour avoir figuré mes désirs », dans L’Amour, la Poésie, 1929

Mon amour pour avoir figuré mes désirs
Mis tes lèvres au ciel de tes mots comme un astre
Tes baisers dans la nuit vivante
Et le sillage des tes bras autour de moi
Comme une flamme en signe de conquête
Mes rêves sont au monde
Clairs et perpétuels.

Et quand tu n’es pas là
Je rêve que je dors je rêve que je rêve.

One thought on “ELUARD RENCONTRE VERMEER « Et quand tu n’es pas là. Je rêve que je dors je rêve que je rêve »”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s