JOHN KEATS RENCONTRE FRAGONARD « Bright star, would I were stedfast as thou art » / « Brillante étoile, puis-je être immobile comme toi »

1 commentaire
Fragonard, Keats, Les Invités, Poésie, The Poetic Match

La Rencontre poétique de Maud Hamidovic

fragonard-les-hasards-heureux-de-l-escarpolette-1767

Jean-Honoré FragonnardLes Hasards heureux de l’escarpolette, 1767, huile sur toile, 81 x 64 cm Wallace Collection, Londres

Bright star, would I were stedfast as thou art
Brillante étoile, puis-je être immobile comme toi

John Keats, « Bright star »,  1819

Bright star, would I were stedfast as thou art— 
         Not in lone splendour hung aloft the night
And watching, with eternal lids apart,
Like nature’s patient, sleepless Eremite,

The moving waters at their priestlike task
Of pure ablution round earth’s human shores,
Or gazing on the new soft-fallen mask
Of snow upon the mountains and the moors—

No—yet still stedfast, still unchangeable,
Pillow’d upon my fair love’s ripening breast,
To feel for ever its soft fall and swell,
Awake for ever in a sweet unrest,

Still, still to hear her tender-taken breath,
And so live ever—or else swoon to death.


Brillante étoile, puis-je être immobile comme toi,
Non pas solitaire, mais resplendissant au-dessus de la nuit,
Les yeux toujours ouverts,
Veillant avec patience, tel un ermite de la Nature,
Observant les eau mouvantes à leur tâche sacrée de purification des hommes,
Ou encore contemplant la neige fraîchement
Tombée sur les monts et les bois,
Mais plutôt, toujours immobile, immuable,
Assoupi sur le sein fleuri de ma bien-aimée
Pour ressentir à jamais son doux mouvement,
Éveillé pour toujours dans une douce insomnie,
Encore et encore à l’écoute de sa tendre respiration ;
Et vivre ainsi toujours, – ou sinon m’évanouir

One thought on “JOHN KEATS RENCONTRE FRAGONARD « Bright star, would I were stedfast as thou art » / « Brillante étoile, puis-je être immobile comme toi »”

  1. De sa position stratégique digne du cas masutra, l’embusqué a, c’est le moins qu’on puisse dire, l’oeil bien ouvert sur la Nature m’aime de la Femme…

    Niala-Loisobleu
    2 Décembre 2015

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s