LAO TSEU RENCONTRE SOULAGES «  Connais le blanc. Adhère au noir »

Laisser un commentaire
Lao Tseu, Poésie, Soulages

019-pierre-soulages-theredlist

Pierre SoulagesPainting, 1963, 260 x 202 cm, 260 x 202 cm, Centre Pompidou, Paris

Connais le blanc,
adhère au noir.

Lao – Tseu, Chapitre XXVIII de Le Canon de la Voie et de la Vertu », IVeme siècle avant JC 

Connais le masculin,
adhère au féminin,
sois le Ravin du monde.
Quiconque est le Ravin du monde,
la vertu constante ne le quitte pas.
Il retourne à l’état d’enfance.

Connais le blanc,
adhère au noir.
Sois la norme du monde.
Quiconque est la norme du monde,
la vertu constante ne s’altère pas en lui.
Il retourne à l’état de ce qui n’a pas de limite.

Connais la gloire,
adhère à l’outrage.
Sois la vallée du monde.
Quiconque est la vallée du monde.
la vertu constante est suffisante en lui.
Il retourne à l’état de bois brut.

Le bloc de bois que l’on débite
forme des ustensiles.
Le saint qui s’en sert devient
le chef des fonctionnaires.
C’est pourquoi le grand maître
ne blesse rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s