AZNAVOUR RENCONTRE SPITZWEG « Et si l’humble garni / Qui nous servait de nid / Ne payait pas de mine / C’est là qu’on s’est connu / Moi qui criais famine / Et toi qui posais nue / La bohême, la bohême / Ça voulait dire / On est heureux »  

Laisser un commentaire
Aznavour, Chanson française, Spitzweb

The_Poor_Poet_Carl_Spitzweg_1839

Carl Spitzweg, Le Pauvre Poète, 1839, huile sur toile, 36 x 45 cm, Neue Pinakothek, Munich

Et si l’humble garni
Qui nous servait de nid
Ne payait pas de mine
C’est là qu’on s’est connu
Moi qui criais famine
Et toi qui posais nue
La bohême, la bohême

Charles Aznavour, « La Boheme », 1965

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s