BAUDELAIRE RENCONTRE KLEIN « Dis-moi, ton coeur parfois s’envole-t-il, Agathe, / Loin du noir océan de l’immonde cité, / Vers un autre océan où la splendeur éclate, / Bleu, clair, profond, ainsi que la virginité ? » / « Tell me, does your heart sometimes fly away, Agatha, / Far from the black ocean of the filthy city, / Toward another ocean where splendor glitters, / Blue, clear, profound, as is virginity?  

Laisser un commentaire
Baudelaire, Klein, Poésie, The Poetic Match

IKB_191

Yves KleinSans titre (monochrome bleu), 1957, pigments sur toile, 78 x 55 cm, Collection privée

Dis-moi, ton coeur parfois s’envole-t-il, Agathe,
Loin du noir océan de l’immonde cité,
Vers un autre océan où la splendeur éclate,
Bleu, clair, profond, ainsi que la virginité ?


Tell me, does your heart sometimes fly away, Agatha,
Far from the black ocean of the filthy city, 
Toward another ocean where splendor glitters, 
Blue, clear, profound, as is virginity? 

Charles Baudelaire, « MOESTA ET ERRABUNDA » dans Les Fleurs du Mal, 1857

Dis-moi, ton coeur parfois s’envole-t-il, Agathe,
Loin du noir océan de l’immonde cité,
Vers un autre océan où la splendeur éclate,
Bleu, clair, profond, ainsi que la virginité ?
Dis-moi, ton coeur parfois s’envole-t-il, Agathe!

La mer, la vaste mer, console nos labeurs!
Quel démon a doté la mer, rauque chanteuse
Qu’accompagne l’immense orgue des vents grondeurs,
De cette fonction sublime de berceuse?
La mer, la vaste mer, console nos labeurs!

Emporte-moi, wagon! enlève-moi, frégate!
Loin! loin! ici la boue est faite de nos pleurs!
– Est-il vrai que parfois le triste coeur d’Agathe
Dise : Loin des remords, des crimes, des douleurs,
Emporte-moi, wagon, enlève-moi, frégate?

Comme vous êtes loin, paradis parfumé,
Où sous un clair azur tout n’est qu’amour et joie,
Où tout ce que l’on aime est digne d’être aimé,
Où dans la volupté pure le coeur se noie!
Comme vous êtes loin, paradis parfumé!

Mais le vert paradis des amours enfantines,
Les courses, les chansons, les baisers, les bouquets,
Les violons vibrant, derrière les collines,
Avec les brocs (le vins, le soir, dans les bosquets,
Mais le vert paradis des Amours enfantines,

L’innocent paradis, plein de plaisirs furtifs,
Est-il déjà plus loin que l’Inde et que la Chine?
Peut-on le rappeler avec des cris plaintifs,
Et l’animer encor d’une voix argentine,
L’innocent paradis plein de plaisirs furtifs?


Tell me, does your heart sometimes fly away, Agatha, 
Far from the black ocean of the filthy city, 
Toward another ocean where splendor glitters, 
Blue, clear, profound, as is virginity? 
Tell me, does your heart sometimes fly away, Agatha?

The sea, the boundless sea, consoles us for our toil!
What demon endowed the sea, that raucous singer,
Whose accompanist is the roaring wind,
With the sublime function of cradle-rocker?
The sea, the boundless sea, consoles us for our toil!

Take me away, carriage! Carry me off, frigate!
Far, far away! Here the mud is made with our tears!
— Is it true that sometimes the sad heart of Agatha
Says: Far from crimes, from remorse, from sorrow,
Take me away, carriage, carry me off, frigate?

How far away you are, O perfumed Paradise,
Where under clear blue sky there’s only love and joy,
Where all that one loves is worthy of love,
Where the heart is drowned in sheer enjoyment!
How far away you are, O perfumed Paradise!

But the green Paradise of childhood loves
The outings, the singing, the kisses, the bouquets,
The violins vibrating behind the hills,
And the evenings in the woods, with jugs of wine
— But the green Paradise of childhood loves,

That sinless Paradise, full of furtive pleasures,
Is it farther off now than India and China?
Can one call it back with plaintive cries,
And animate it still with a silvery voice,
That sinless Paradise full of furtive pleasures?

Traduction par William Aggeler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s