PAUL ELUARD RENCONTRE ACHILLE GUILLAUMET « Je me suis séparé de toi / Mais l’amour me précédait encore / Et quand j’ai tendu les bras / La douleur est venue s’y faire plus amère / Tout le désert à boire / Pour me séparer de moi-même. »

2 commentaires
Eluard, Guillaumet, Poésie

Gustave_Guillaumet-_Le_Sahara.jpg

Achille GuillaumetSahara, 1867, huile sur toile, 110 × 200 cm, Musée d’Orsay, Paris

Je me suis séparé de toi
Mais l’amour me précédait encore
Et quand j’ai tendu les bras
La douleur est venue s’y faire plus amère
Tout le désert à boire

Pour me séparer de moi-même.

Paul Eluard, « Pour me séparer de moi-même. », Capitale de la douleur, 1926

2 thoughts on “PAUL ELUARD RENCONTRE ACHILLE GUILLAUMET « Je me suis séparé de toi / Mais l’amour me précédait encore / Et quand j’ai tendu les bras / La douleur est venue s’y faire plus amère / Tout le désert à boire / Pour me séparer de moi-même. »”

  1. Bravo pour ces exemples de silmutaneisme. Vendras / Delaunay l’on fait comme d’autres dans les années 30. La poésie va si bien à l’image, ou le contraire…mais qui de l’image ou de la poésie est arrivé en premier? Je dirais la poésie était déjà dans l’image…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s