L’IMPERATRICE RENCONTRE LUIGI RUSSOLO « Les couleurs déclinent / Quand les instants s’égrènent / Son parfum noctambule / Assombrit la scène / Les lueurs s’enlacent et soudain ne font qu’une / Quand elle surgit claire et nue / La Lune »

Laisser un commentaire
Chanson française, L'impératrice, Russolo

luigi-russolo-solidity-of-fog-1912-oil-on-canvas-100-x-65-cm

Luigi Russolo, Solidity of Fog, 1912. huile sur toile, 100 x 65 cm, Peggy Guggenheim Collection, Venice

Les couleurs déclinent 
Quand les instants s’égrènent 
Son parfum noctambule 
Assombrit la scène 

Les lueurs s’enlacent et soudain ne font qu’une 
Quand elle surgit claire et nue 
La Lune

L’impératrice, « La Lune », Odyssée, 2016

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s