MALLARME RENCONTRE PECOU « Toute l’âme résumée / Quand lente nous l’expirons »

Laisser un commentaire
Mallarmé, Pecou, Poésie

11426518_1448222108832589_1413391619576438356_oFahamu Pecou, Irony, 2012, acrylique, huile et bombe sur toile, Collection Privée

Toute l’âme résumée
Quand lente nous l’expirons

Stéphane Mallarmé, «Toute l’âme résumée » dans Poésies, 1876 

Toute l’âme résumée
Quand lente nous l’expirons
Dans plusieurs ronds de fumée
Abolis en autres ronds

Atteste quelque cigare
Brûlant savamment pour peu
Que la cendre se sépare
De son clair baiser de feu

Ainsi le chœur des romances
A la lèvre vole-t-il
Exclus-en si tu commences
Le réel parce que vil

Le sens trop précis rature
Ta vague littérature.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s