HENRY BATAILLE RENCONTRE MONET «  Les trains rêvent dans la rosée, au fond des gares… Ils rêvent des heures, puis grincent et démarrent… »

1 commentaire
Bataille, Monet, Poésie

La_Gare_Saint-Lazare_-_Claude_Monet

Claude Monet, La Gare Saint-Lazare, 1877, huile sur toile, 75 x 105 cm, Musée d’Orsay, Paris

Les trains rêvent dans la rosée, au fond des gares…
Ils rêvent des heures, puis grincent et démarrent…

Henry Bataille, « Les trains » dans Le Beau Voyage, 1904

Les trains rêvent dans la rosée, au fond des gares…
Ils rêvent des heures, puis grincent et démarrent…
J’aime ces trains mouillés qui passent dans les champs,
Ces longs convois de marchandises bruissant,
Qui pour la pluie ont mis leurs lourds manteaux de bâches,
Ou qui forment la nuit entière dans les garages…
Et les trains de bestiaux où beuglent mornement
Des bêtes qui se plaignent au village natal…
Tous ces rands wagons gris, hermétiques et clos,
Dont le silence luit sous l’averse automnale,
Avec leurs inscriptions effacées, leurs repos
Infinis, leurs nuits abandonnées, leurs vitres pâles…

One thought on “HENRY BATAILLE RENCONTRE MONET «  Les trains rêvent dans la rosée, au fond des gares… Ils rêvent des heures, puis grincent et démarrent… »”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s