CHARLES BAUDELAIRE RENCONTRE GERHARD RICHTER « Usant à l’envi leurs chaleurs dernières, / Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux, / Qui réfléchiront leurs doubles lumières / Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. » / « Using their dying flames emulously, / Our two hearts will be two immense torches / Which will reflect their double light / In our two souls, those twin miroirs. »

Laisser un commentaire
Baudelaire, Poésie, Richter, The Poetic Match

15271

Gerhard RichterDeux bougies1982, huile sur toile, 80 cm x 100 cm, Leeum, Samsung Museum of Art, Séoul

Usant à l’envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.


Using their dying flames emulously, 
Our two hearts will be two immense torches 
Which will reflect their double light 
In our two souls, those twin mirrors.

Charles Baudelaire, « La mort des amants », Les Fleurs du Mal, 1857

Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d’étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.

Usant à l’envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.

Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d’adieux ;

Et plus tard un Ange, entr’ouvrant les portes,
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes.


We shall have beds full of subtle perfumes,
Divans as deep as graves, and on the shelves
Will be strange flowers that blossomed for us
Under more beautiful heavens.

Using their dying flames emulously, 
Our two hearts will be two immense torches 
Which will reflect their double light 
In our two souls, those twin mirrors.

Some evening made of rose and of mystical blue
A single flash will pass between us
Like a long sob, charged with farewells;

And later an Angel, setting the doors ajar,
Faithful and joyous, will come to revive
The tarnished mirrors, the extinguished flames.

Traduction William Aggeler

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s